Un programme d'appui technico-économique aux créateurs d'entreprises en Afrique
LES PROJETS EN COURSLES PROJETS PAR PAYSLES PROJETS PAR THÈME
RETOUR À LA LISTE DES PROJETS


Exploitation de sisal à Madagascar
Pour sa haute résistance, le fibre de sisal est traditionnellement utilisée pour la production de ficelles agricoles et des cordes, jeux de fléchettes, pour le polissage en tissu, pour des filtres, des tapis et fils noyaux de corde. Actuellement, elle se prête à de nombreux emplois et présente d’importants avantages sociaux, économiques et environnementaux. Polyvalente, elle possède néanmoins un fort potentiel de développement et offre une source pérenne de revenus pour les petits agriculteurs qui vivent dans les régions les plus sujettes à la sécheresse dans les zones Sud de notre pays. La fibre de sisal peut être utilisé comme matériaux de construction à des fins de travaux (gypse) en plâtre, et de plus en plus souvent utilisé dans les matériaux composites pour l’industrie automobile, l’ameublement et la construction et pour différentes décorations. Combiné avec d’autres produits, la fibre sisal peut être utilisé aussi pour produire des produits industriels tels que des plaques, revêtements, ainsi que diverses formes plastiques, dans l'industrie textile (chiffons de polissage) et pour fabriquer des composites à base de plastique et de caoutchouc, ainsi que des pâtes et papiers, isolation , renfort, emballage, mobilier, etc… La fibre de sisal est aussi résistante à l'usure, elle est préconisée pour des usages intensifs. Elle est la plus sophistiquée des fibres végétales. La structure de la fibre est souple, longue et brillante, la rend facile à filer. L’extrême pauvreté règne dans notre pays, les enfants et les femmes sont les premières victimes, les femmes ont envie d’en sortir ; c’est pourquoi nous voulons exploiter ce qui existe en inventant nos propres solutions de développement pour apporter des solutions concrètes aux besoins de nos agriculteurs ruraux car la Gouvernance et l’Etat de droit constituent également des défis de longue durée. Nous avons des terrains de 5000ha adapté à cette culture, qui pousse facilement dans les zones arides et s’accommode de la plupart des types de sols, là où les autres cultures connaissent les plus grandes difficultés saufs les sols argileux, très salins et humides. Nous avons déjà fait des études au préalable et nous avons décidé de démarrer avec l’exploitation de sisal. Outre, selon le rapport sur le marché de sisal de l’organisation «Natural fibres worldwide » en 2014, au niveau mondial, la demande en sisal ne cesse d’augmenter et la production malgache est insuffisante pour satisfaire les demandes. Le sisal de Madagascar est réputé pour sa qualité et la demande dépasse largement la production à cause de la pénurie des disponibilités du sisal de Kenya et de la Tanzanie. Notre site de commerce a aussi publié l’année dernière, que Madagascar a produit 10 000 tonnes de fibre de sisal, une quantité relativement minime pour le marché mondial, soit environ 3% des besoins mondiaux. Notre projet « Exploiter le potentiel des fibres de sisal dans notre pays » renforce les chaînes de valeur mondiales au profit du développement rural, de la lutte contre la pauvreté et de l’environnement. Le changement climatique constitue une nouvelle menace importante pour la santé publique. La variabilité du climat et son réchauffement sont une cause de décès et de maladies à travers les catastrophes naturelles qu’elles entraînent; telles que les vagues de chaleur, les inondations et les sécheresses; la plantation de sisal dans la zone Sud peut réduire certains problèmes en contribuant à réduire l’érosion du sol, à fertiliser le sol, surtout pour nos agriculteurs ruraux. L’engrais issu du sisal peut augmenter la rentabilité de l’agriculture et peut réduire l’extrême pauvreté et la faim, en plus des emplois créés.