Un programme d'appui technico-économique aux créateurs d'entreprises en Afrique
LES PROJETS EN COURSLES PROJETS PAR PAYSLES PROJETS PAR THÈME
RETOUR À LA LISTE DES PROJETS


Projet CEIMETEL : Centre Multi-Elevage et de Transformation Laitière
Le Burkina-Faso est un pays de l’Afrique subsaharienne qui compte une population de plus de seize (16) millions d’habitants. Selon l’INSD, le taux moyen d’accroissement naturel et la densité de cette population sont en nette évolution. Le premier est passé de 3,13% en 1996 à 3,42% en 2006 ; et le second de 38,1 habitants/km² en 1996 à 58,1 habitants/km² en 2006. Or le problème de l’autosuffisance alimentaire est loin d’être résolu au Burkina-Faso ; c’est même une question qui risque de se poser de la façon la plus cruciale qui soit, dans les années à venir. Ainsi, le projet CEIMETEL a pour ambition de contribuer à l’atteinte de l’autonomie alimentaire, à l’équilibre nutritionnel, et enfin, à la création d’emplois. Il consiste principalement en l'élevage d'animaux, en la production et en la commercialisation à des prix abordables, de produits laitiers (lait pasteurisé, lait caillé, yaourt, beurre, fromage) et carnés (viande de bovins, ovins, et porcins). Accessoirement, il produira aussi de l’engrais naturel (fumier) destiné à la fertilisation des sols ou à l’amélioration des rendements agricoles. La production moyenne annuelle escomptée, se chiffre à 201 600 litres de lait manufacturé, 180 710 kg de viande sur pieds, et 800 tonnes d’engrais naturel. Les promoteurs du projet CEIMETEL, un duo passionné d’élevage et ayant respectivement des compétences en électrotechnique et en agro-alimentaire, sont totalement dévoués et déterminés pour sa réussite. Ils sont réellement résolus à vaincre avec force et courage tous les obstacles qu’ils rencontreront dans le cadre de l’accomplissement dudit projet. La future entreprise qui résultera de ce projet, se distinguera de la plupart de ses concurrents non seulement par la traçabilité, l’excellence de la qualité nutritive et thérapeutique de ses produits, mais aussi par l’accessibilité de leur prix à toutes les couches sociales des régions du Centre, Centre-Ouest, Centre-Est, et du Centre-Sud ; soit un total de plus de quatre (4) millions d’habitants dont un quart (1/4) constitue la clientèle cible. Elle entretiendra une relation de proximité avec ses clients directs et finaux de par la pratique de la vente directe et les opérations de communication publicitaire. Elle valorisera les saveurs locales issues des éléments tels que le gingembre, le bissap, la mangue, le mil… en les ajoutant à certains de ses produits laitiers tels que le lait caillé et le yaourt. Les études commerciale, technique, et financière ont révélé la pertinence, la faisabilité, la rentabilité et la profitabilité du présent projet : Il mérite de la part des organisations financières et techniques, une attention toute particulière. Le chiffre d’affaire prévisionnel que le projet espère générer par an durant les cinq (5) premières années est respectivement de 370 960 000 FCFA, 396 212 000 FCFA, 396 212 000 FCFA, 479 464 800, et 569 572 000 FCFA, soit une moyenne annuelle de 442 484 160 FCFA. Quant au résultat prévisionnel annuel net, il est de 45 024 773 FCFA la première année, 60 305 253 FCFA la seconde année, 55 809 243 FCFA la troisième année, 105 840 931 FCFA la quatrième année, et 158 613 386 FCFA la cinquième année, soit en moyenne, un taux de croissance annuel de 41%. Cependant, le projet nécessite pour sa réalisation un investissement d’un montant de 276 980 000 FCFA, ainsi qu’un fonds de roulement d’exploitation estimé à 149 526 948 FCFA; soit un total de 426 506 948 F CFA. L’apport financier des initiateurs est de 10% du montant total indispensable à la concrétisation du projet. Ces derniers attendent de leurs correspondants et prochains interlocuteurs que sont les institutions technico-scientifiques, les structures de financement, les business angels, … qu’ils puissent respectivement apporter un appui technique approfondi au projet, et prêter l’équivalent de la somme restante.